Route Suisse 2018
Rencontre internationale du cheval de trait

La Route en bref

La manifestation « Route Suisse 2018 » s’insère dans le réseau des rencontres internationales de chevaux de trait sur le plan européen. Tout en conservant l’esprit de rencontre et de compétitions amicales, la manifestation a pour principal objectif de mettre en évidence la vitalité des races de chevaux de trait et leur polyvalence d’utilisation au travers de différentes épreuves sportives, utilitaires et ludiques.

La Suisse, ayant participé à toutes les éditions de la Route du Poisson de 1993 à 2012 ainsi qu’aux autres manifestations énumérées plus haut (à l’exception de celle en Bourgogne) se devait d’apporter sa pierre à l’édifice du réseau des Routes Européennes, d’autant plus en étant elle-même le berceau d’une race de cheval de trait léger. Nous l’avons fait une première fois en 2011 en organisant la première édition de la Route Suisse, expérience que nous souhaitons renouveler en 2018.

La manifestation sera également une belle occasion de rencontre et de communication avec le grand public. Dans cette communication, deux messages importants doivent être véhiculés. Le premier est de faire comprendre que le maintien des races de trait passera inévitablement par le développement et la pérennisation de l’utilisation économiquement viable du cheval de trait dans des domaines spécifiques dans les villes, les campagnes et les millieux naturels.

Le deuxième message réfère au lien qui existe entre les chevaux de trait et le développement durable, et sera concrétisé par différentes mesures. D’une part, l’implantation centralisée de la manifestation permet de limiter sensiblement les déplacements de véhicules à moteur pendant la manifestation. C’est ainsi que tout sera mis en œuvre pour réduire les transports une fois les équipes arrivées sur place. D’autre part, le projet de la Route Suisse inclut l’engagement de chevaux pour les transports sur le site de la manifestation : le transport des visiteurs, l’approvisionnement en litière et fourrage, l’évacuation des déchets et du fumier, les déplacements des jurys, etc. Ainsi, le cheval de trait reprendra, le temps de la manifestation, ses droits de moyen de transport et de locomotion en donnant un exemple concret de mobilité douce.